Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Nana

De Nantes à Montpellier puis de retour à Nantes, en passant par tous les états émotionnels et physiques possibles et inimaginables, d'espoirs en désespoirs, notre parcours du combattant pour un bébé en bonne santé : le diagnostic pré-implantatoire.

Un an plus tard...

Publié le 29 Mars 2015 par Nana in Diagnostic Pré-Implantatoire - DPI

 Un an plus tard...

Ce que vous avez raté dans les précédents épisodes:

La principale nouvelle, c'est que j'ai, enfin, changé de travail. J'ai démarré un nouveau job dans un nouveau labo en septembre. Je travaille maintenant dans le domaine des maladies rares. J'adore mon travail, l'équipe est super, les médicaments (médicaments orphelins) et les médecins avec lesquels je travaille aussi. Bref je m'éclate, je m'épanouie enfin au boulot. Je vois d'autres perspectives.

Avec ce nouveau job, impossible de faire le DPI programmé pour fin août. J'ai donc annuler la tentative et reporter les projets de Dpi.

Comme ça fait du bien de penser à autre chose, d'enfin m'éclater professionnellement! Faut dire que les derniers mois dans mon ancien poste ma seule perspective, mon unique échappatoire, c'était le DPI. Faire ce 2ème bébé qu'on attend tellement, et dire au revoir pour quelques mois à mon employeur. C'était devenu une obsession. Je n'avais plus que ça à quoi me raccrocher, alors évidemment les échecs faisaient encore plus mal...

Les mois ont passés, ma petite merveille grandit toujours aussi vite, elle aura 3 ans en juin, et l'école en septembre déjà! Début janvier elle nous a demandé un petit frère...

J'ai donc repris RDV avec le gynéco du CHU début février. Je pensais programmer une tentative juste avant l'été ou début septembre, le temps de vraiment prendre mes marques au boulot.

Le doc a été assez direct, me disant que j'avais déjà fait une pause d'un an que c'était déjà beaucoup. J'apprécie sa franchise habituellement mais là je me suis pris une bonne claque... J'ai tenté de négocier, un peu. Il a finit par me faire comprendre que le temps passe vite, et que dans mon cas il ne joue pas en notre faveur... Qu'à moins que ce ne soit vraiment insurmontable il fallait se lancer maintenant.

Il me propose le même traitement: protocole antagoniste: provames sur la fin du cycle précédant la tentative puis gonal f 450 UI durant 9 jours de stimulation enfin cetrotide pour le blocage les derniers jours.

Je suis ressortie du RDV: 1) sonnée et 2) avec une date de ponction pour le cycle suivant soit le 17 avril. J'ai pleuré aussi, peur de gâcher ce que je commence à construire au boulot...

Maintenant que ça a démarré je me sens sereine, la logistique me préoccupe pas mal quand même vu que j'ai beaucoup de déplacements. Mais ça se met en place tranquillement.

Cette fois j'ai décidé de ne pas en parler au boulot. Je ne me sens pas spécialement à l'aise avec ces "cachotteries", mais l'honneteté a tellement jouer en ma défaveur dans mon précédent poste que je n'ai pas envie de me faire avoir cette fois. Si les mentalités vis à vis des femmes qui font des fiv et vis à vis de la grossesse étaient différentes ce serait le top. Malheureusement on est trop vite cataloguée "celle qui fait des FIV" = celle qui va être en arret pour la fiv = celle qui sera en congé mater si ça marche... A la fois celles qui "tombent" enceintes n'appellent leur patron le lendemain du câlin potentiellement reproducteur, non??

J'espère que tout ira bien, que je ne serai pas arrêtée pendant le traitement. Et je vais poser des jours de rtt pour le post transfert.

Et voilà j'en suis là! Sous provames depuis une semaine. Écho de contrôle vendredi et début de la stim le lundi de pâque. J'y vois un signe, moi qui adore les métaphores avec les œufs!

































Commenter cet article

Arcenciel 08/06/2015 13:47

Bonjour,

En lisant ton message: "Comme ça fait du bien de penser à autre chose, d'enfin m'éclater professionnellement! Faut dire que les derniers mois dans mon ancien poste ma seule perspective, mon unique échappatoire, c'était le DPI. Faire ce 2ème bébé qu'on attend tellement, et dire au revoir pour quelques mois à mon employeur. C'était devenu une obsession. Je n'avais plus que ça à quoi me raccrocher, alors évidemment les échecs faisaient encore plus mal..."

Je m'y retrouve ; pour moi c'est aussi une obsession...je pense à ça, de pouvoir partir du boulot le jour où...
Mais pur l'instant pas de nouveau boulot et coté bb, rien de positif.

Bon courage.

Dragibus 31/03/2015 14:26

Salut Nana,
Contente d'avoir des nouvelles et très contente de te lire épanouie dans ton nouveau travail. J'espère que ce dpi se passera bien et vous apportera ce 2ème bébé tant attendu.
Solyne est née juste avant noël. Je vous souhaite ce très grand bonheur.
Bon courage et à bientôt

Nana 10/04/2015 09:35

Super nouvelle! Bienvenue à Solyne!