Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Nana

De Nantes à Montpellier puis de retour à Nantes, en passant par tous les états émotionnels et physiques possibles et inimaginables, d'espoirs en désespoirs, notre parcours du combattant pour un bébé en bonne santé : le diagnostic pré-implantatoire.

La pluri!

Publié le 25 Novembre 2013 par Nana in Diagnostic Pré-Implantatoire - DPI

La pluri!

Oui, notre pluri a bien eu lieu le 4 octobre. Seulement je m'aperçois que mon billet racontant tout sur notre journée pluridisciplinaire n'a pas été mis en ligne... Pire que tout, il a même disparu de mes brouillons, billets envoyés... Bref je vais tout recommencer mais 1 mois et demi après les détails seront moins frais dans ma mémoire.

Le 4 octobre donc RDV important pour futur BB2, tout commence aujourd'hui.
Pour commencer, nous arrivons avec 30 minutes de retard car j'avais mal lu la convocation... #GrosBoulet

Aperçu général de la journée: nous partons en confiance avec cette nouvelle équipe, super accueil...

Premier RDV, avec le généticien (celui du coup de fil). Super RDV, étant donné que nous connaissons déjà le DPI, au cours de ce RDV il nous explique le fonctionnement du CHU de Nantes pour le DPI. A ce jour il n'y a qu'un seul médecin pour faire le DPI, donc pas de DPI le we par exemple ni pendant les vacances. Donc le jour de la ponction doit tomber sur des jours précis de la semaine pour que le DPI ai lieu. Sinon il y a vitrification des embryons obtenus et le DPI sera fait après dévitrification des embryons quelques cycles plus tard.

Nous avons la possibilités de poser pas mal de questions, je lui demande du coup de m'expliquer pourquoi nos stats sont si mauvaises (80/100 de risque de transmettre la transloc) car même si on m'avait déjà rapidement expliqué je n'avais jamais réellement compris et mon esprit scientifique n'étais pas satisfait... Cette fois, dessin à l'appui, j'ai compris! Je prendrai le temps de vous expliquer!!!

Deuxième RDV avec le biologiste, Pr.B. Très bon contact aussi. Il nous ré-explique les manip que nos futurs embryons vont subir. La grosse différence en 2 ans (depuis notre dernière tentative) c'est la possibilité de vitrifier les embryons. La vitrification permet de moins "abîmer" les embryons (elle permet d’éviter la formation de cristaux de glace intracellulaires, responsables dans la plupart des cas de dommages cellulaires irréparables) surtout que le DPI fragilise les embryons. Nous apprenons aussi que le centre a connu deux grossesse suite à un DPI, malheureusement les deux grossesses se sont terminées par une fausse couche, une précoce assez "classique"dans le premier trimestre et une tardive dont ils ne connaissent pas la cause.


Pour 2013, ils ont eu le financement pour 50 DPI, et pour 100 en 2014. Au jour d'aujourd'hui le délai entre 2 tentatives est le même qu'entre 2 FIV classiques sans DPI, donc possibilité d'enchaîner sans trop ses prendre de délai dans la vue... Beaucoup d'échanges aussi, on peut poser toutes les questions qui nous passent par la tête.

Ensuite RDV anesthésiste, ras, je demande une anesthésie locale avec sédation légère, je préfère. Tout est ok, le RDV dure 10 minutes.

Après le déjeuner nous avions RDV avec le gynéco. Ah enfin on va nous donner une date pour la tentative! Cela n'est pas évident car il faut se caler avec mes cycles (qui ne sont toujours pas réguliers) et les présences du généticien DPI (entre les we, les congés et les formations ce n'est pas simple non plus).

Enfin le Dr B. nous programme pour une ponction le 13 décembre. C'est "serré mais ça passera" si je fais pas de cycles trop longs. Prise en charge super rapide, nous sommes ravis.

Le protocole est différent, fini le Décapeptyl qui me mettait à la ramasse. Avant la stim je serais donc sous Provames, 2 cp par jour jusqu'au démarrage des injections de stim. C'est de l'œstrogène, cela va permettre de faire la synchro de mes ovaires. Pour la stim, on reste avec Ménopur 300 UI, et blocage par Orgalutran. Le doc table sur 10 jours de stim, sur mes 3 tentatives à Montpellier j'ai toujours eu 10 jours de stim ça permet d'avoir des repères!

Enfin RDV avec la sage femme, ce n'est pas comme à Mtp où il y a une seule SF pour gérer le DPI. Là toutes les SF du service sont impliquées. On discute du protocole, des délais, des prises de sang avant et pendant le ttt. A priori pour les monitorages c'est un peu la jungle au chu. Il faut arriver très tôt si on veut pouvoir gérer une journée de travail après... Il y a même un distributeur de ticket comme chez le boucher , en gros premier arrivé, premier servi...

Voilà un résumé de notre journée.


Très riche en émotion, ça y est c'est parti, nous allons agrandir la famille...

Je garde en tête que cette première tentative c'est un peu une sorte de calibrage avec le nouveau centre, le nouveau protocole... Que les chances que cela marche dès la première tentative sont minces...

Commenter cet article